Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 20:06

L'équilibre calcique, je voulais en parler depuis longtemps, car depuis le printemps dernier que nous sommes sans laitages, la question du calcium revient souvent... Une recherche sur internet à ce sujet pour apporter du concret à cet article me montre clairement à quel point l'industrie laitière veille au grain... J'adore ce genre d'article comme celui de l'inra ici, fervent défenseur du lait, qui conclut quand même ainsi "Le lait présente bien quelques défauts qu’il ne faut pas négliger. Ainsi, l’allergie aux protéines du lait existe chez de nombreux jeunes enfants, même si elle disparaît rapidement avec l’âge. De même, une proportion importante de la population méditerranéenne est intolérante au lactose, ce qui ne l’empêche pas de consommer un peu de lait ou des produits laitiers fermentés."

Enfin presque: ils osent ajouter ça : "Par rapport à tous les autres aliments, les produits laitiers sont la source principale de calcium biodisponible. Si l’on exclut les produits laitiers, il n’est pas possible de couvrir les besoins en calcium sans recourir à certaines eaux minérales calciques (de préférence pas trop riches en sulfates), à des aliments enrichis, voire à des compléments alimentaires ou médicamenteux."

Ce qui est bien sûr totalement faux (mais comment cela peut se retrouver dans un rapport de l'inra?), il suffit de lire cette petite revue prise ici: (je mets en gras les aliments autorisés/tolérés en paléo qui apportent plus de calcium que le lait de vache, un autre tableau plus complet )

Petite revue des aliments les plus riches en calcium :

  • Lait de vache : 113 mg / 100 g
  • Algue wakamé : 1300 mg / 100 g
  • Parmesan : 1.200 mg / 100 g
  • Sardines en boîte : 400 mg / 100 g
  • Tofu : 350 mg / 100 g
  • Lait de chèvre : 325 mg / 100 g
  • Persil : 250 mg / 100 g
  • Amandes : 250 mg / 100 g
  • Epinards : 168 mg / 100 g
  • Cresson : 210 mg / 100 g
  • Chèvre sec : 200 mg / 100 g
  • Farine de soja : 154 mg / 100 g
  • Chocolat : 105 mg / 100 g
  • Brocolis : 76 mg / 100 g
  • Haricots blancs cuits : 60 mg / 100 g
  • Viandes et poissons : 10 à 40 mg / 100 g
  • Figues sèches : 64 mg / 100 g
  • Haricots verts : 60 mg / 100 g
  • Orange : 52 mg / 100 g

L'article mentionné ci dessus mentionne un autre fait important, on ne parle en France que de l'apport en calcium, or il faut savoir que le calcium du lait n’est pas totalement absorbé lors de la digestion. A titre d’exemple, alors qu’un verre de lait contient 300 mg de calcium, l’organisme n’en absorbe que 90 mg.

Il y a d'autres éléments à prendre concernant l'équilibre calcique, c'est l'équilibre acide-base... Mais là, je cède la parole à M. Cordain (un des fondateurs de l'alimentation paléo, dans une des ces rares interview traduite en français!)

" Lorsque vous regardez la santé minérale des os, il ne faut pas seulement observer la consommation de calcium. Ce qui est important, c’est la différence entre la quantité de calcium absorbée par votre organisme et celle qui en est excrétée. C’est ce que l’on appelle l’équilibre calcique. C’est exactement la même chose que pour l’argent dans une banque. Si vous sortez de votre compte plus d’argent que vous n’en déposez, il y a un problème.
La plupart d’entre nous avons intégré le message recommandant de consommer du calcium. Mais il y a une seconde partie à l’équation – quelle quantité de calcium excrétez-vous ?- et elle est tout aussi importante. Il est tout fait possible d’être en équilibre calcique avec une faible consommation de calcium si l’excrétion est également faible. L’inverse peut aussi se produire.
Le principal facteur qui détermine la perte de calcium est une autre sorte d’équilibre, l’équilibre acide/base. Si votre alimentation contient des niveaux élevés d’acides, vous allez perdre davantage de calcium dans vos urines. Par contre, si vous consommez plus d’aliments alcalins, vous retiendrez davantage de calcium. Les céréales, les produits laitiers, la viande, le poisson, les œufs produisent des charges acides dans l’organisme. Sur cette liste, les plus offensifs sont les fromages durs qui sont également de riches sources de calcium.
Si vous ne consommez pas suffisamment de fruits et légumes frais tout en mangeant ces aliments riches en acides, vous favoriserez la perte osseuse et l’ostéoporose. Par contre, tous les fruits et légumes produisent une charge alcaline dans le corps. En adoptant le régime Paléo, vous n’aurez plus à vous préoccuper d’un excès d’acides alimentaires qui provoquerait une perte osseuse puisque vous consommerez 35% ou plus de vos calories quotidiennes sous forme de fruits et légumes alcalins qui neutraliseront les acides alimentaires apportés par les viandes et les fruits de mer.
Dans les pays occidentaux, on ne regarde que la consommation de calcium alors que c’est l’équilibre qui est important."

 

Voilà! Vous savez tout!

Et sinon, pour ceux qui sont intéressés, j'ai informatisé ma trame de menus paléo sur une semaine. Ce n'est pas du tout un modèle, mais si ça peut servir pour donner des idées! Nous, ça nous sert pour ensuite trouver nos idées menus sur 15 jours et organiser les courses en fonction: le sec 2 fois/ mois et les produits frais en gros une fois/semaine... Sauf pour les fruits, on retourne plus souvent au ravitaillement ;-) On cuisine surtout pour le soir, et on accomode les restes pour le midi (nous avons tous les 3 une "gamelle maison" pour le repas du midi), il faut l'adapter complétement selon votre fonctionnement!! Donc, vous me laissez un petit commentaire et je vous envoie le doc... 

Repost 0
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 11:46

Une photo, mix de 6 ptits dej paléo pour vous donner une idée de ce que ça peut donner... Tout ce qui ressemble à du pain sur les photos n'en est pas ;-) : c'est soit du pain paléo comme celui-là, soit du pain d'inspiration "alimentation vivante" dont je vous ai parlé ...

Sans-titre-1-copie-2.jpg

Premier bilan après 10 jours: un point sur les finances!!! Ben oui, nous aussi, on se posait la question de savoir si cela n'allait pas nous revenir (trop) cher de manger autant de viande/poisson et fruits/légumes... A priori, non, voire moins cher que notre précédante version remplie de céréales sans gluten... Nous avons la chance d'avoir à proximité un fournisseur de viande de qualité: viande locale, issue du plein air, etc... à des prix très raisonnables car sans intermédiaires (par exemple le poulet fermier label rouge à 8€ le kg, ça vous parle?)... sans-titre.png

Pour l'approvisionnement en viandes "pratiques" du ptit déj (le jambon notamment), on continue de prendre au supermarché, en se fiant au logo "bleu, blanc, coeur"... Ce logo regroupe les éleveurs soucieux de l'équilibre alimentaire de leurs bêtes et de l'environnement. Nous avons eu la chance de connaître ce logo en rencontrant un de ces pionniers dans la campagne fougeraise. Ils ne font pas beaucoup de pub, mais commence à s'imposer dans les rayons des supermarchés et auprès de certaines marques... Même s'il y a un aspect "grande échelle" qui ne me plaît pas trop, cela permet d'avoir de la viande(jambon, lardons, mais aussi oeufs, beurre...) d'une plus grande qualité nutritionnelle (avec un très bon rapport omegas 3/omegas 6, mais je vous en reparlerai), qui n'a pas été nourrie ni aux hormones, ni aux antibios, c'est déjà ça!

Repost 0
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 09:42
Une semaine sans céréales, sans laitages, sans sucres raffinés. Nous avons la pêche!! Mais nous sommes en parallèle en pleine phase de détox. Une migraine pour mon homme, le nez qui coule pour moi, et notre loulou tousse et se fait un petit pic de fièvre. (On peut avoir la pêche avec tout ça??? Si, si, je vous le promets!) Cela nous confirme définitivement deux choses par rapport à notre fils: il est le plus sensible et son corps a complétement besoin d'être boosté niveau immunité. Alors aujourd'hui, je reprends un peu de théorie: pourquoi croire en cette "alimentation paléo"?
En espérant vous avoir éclairé un peu. Ce qui manque, c'est de la documentation en français! Les deux seuls livres traduits (à l'exception du Rueff mais qui n'est plus édité!!!), sont ceux de Sisson (lu) et un autre de Nancy Cattan, (ce dernier ne présente que l'aspect "régime"), ils sont classés tous les deux en librairie dans la catégorie régimes (avec les Montignac, ...????) ce qui n'est pas du tout l'essentiel de cette alimentation, mais bien une meilleure santé et un meilleur équilibre!
 
Origine du régime paléo (Le régime Paléolithique, mode d'emploi, Dominique Rueff, édition jouvence)
La théorie du Dr Eaton repose sur une évidence incontestable : le génome humain n'a que très faiblement évolué depuis l'avènement des premiers hominidés, il y a quatre millions d'années. En effet, le taux de mutation de l'ADN humain ne dépasse pas 0,5% par million d'années. Depuis plus de 40.000 ans, il n'aurait évolué que de 0,02%! Au cours des derniers millénaires, une seule mutation notable a été observée chez l'être humain : les populations du Nord de l'Europe ont développé un gène qui leur permet de mieux digérer le lactose, ce sucre du lait toujours mal toléré par une grande majorité des habitants du globe. Pour le reste, nous sommes restés génétiquement semblables à nos lointains ancêtres vêtus de peaux de bêtes. Et c'est important? Très important, puisque ce sont les gênes qui déterminent les besoins physiologiques, notamment nutritionnels. Si nos cellules pouvaient parler, sûr qu'elles se plaindraient de notre façon de les nourrir ! Car deux chocs alimentaires sont venus radicalement perturber notre système digestif : la révolution néolithique, marquée par la sédentarisation et la naissance de l'agriculture il y a environ 10.000 ans, et la révolution industrielle (du XIXème siècle à nos jours), qui a créé de nouvelles denrées à base de produits transformés. L'inadéquation de ces deux nouveaux comportements avec nos possibilités physiologiques n'est pas sans conséquences pour l'organisme. Selon les hypothèses émises par plusieurs experts en nutrition, elle serait responsable d'au moins deux tiers des pathologies actuelles. Diabète, hypertension, maladies cardio-vasculaires et cancers risquent donc de trouver un terreau fertile dans nos sociétés.
 
Mais que mangeaient-ils, nos lointains aïeux? Sur ce point aussi, la science a largement comblé le déficit de connaissances. Selon les paléonutritionnistes, le règne végétal (fruits, légumes, plante sauvages, baies, noix, rhizomes... ) fournit jusqu'à 70% de la ration de subsistance. Après eux, arrivent les premiers hommes, il y a 2,5 millions d'années. Ils ne savent ni ne peuvent atteindre de gros animaux : l'accès à la viande se fait sur les carcasses. Avec son silex tranchoir, Homo Habilis peut accéder à lamoelle, la cervelle, découper la langue. C'est ainsi que la viande prend une place prépondérante dans la stratégie alimentaire. Toujours charognard mais déjà fin chasseur, l'Homme de Neandertal est d'ailleurs plus carnivore qu'herbivore.
 
Mais plus que la quantité (de nourriture, de viande), fluctuante selon les lieux et les époques, c'est la qualité des lipides qui fait toute la différence : jadis, les graisses réalisaient un équilibre idéal entre les deux grandes familles d'acides gras essentiels, les omega 3 et les omega 6. L'homme préhistorique trouvait ces deux familles dans la proportion physiologique de 1 pour 1, alors que le ratio actuel est de 20 pour 1 en faveur des omega 6. D'autre part, il ne consommait aucun laitage avant qu'il se sédentarise et commence à domestiquer certaines espèces animales.
 
La fracture est tout aussi nette côté glucides : avant la révolution néolithique, les sucres naturels (fruits, légumes, racines, quelques graines, glucose de la viande) représentaient de 20 à 40% de la ration alimentaire. De nos jours, l'alimentation occidentale typique comprend de 50 à 60% de glucides. Et ici encore, c'est surtout la perte de qualité qui pose problème.
 
Facteurs de surpoids et de diabète, la plupart des céréales modernes levées à la levure ont aussi l'inconvénient de charrier de l'acide phytique, un composé anti-nutritionnel qui piège les minéraux. Les plus courantes (blé, orge, seigle, avoine) ont le défaut supplémentaire de renfermer du gluten, une substance protéique mal tolérée par les intestins fragiles. Quant aux laitages, la plupart d'entre nous les digèrent difficilement, parce qu'après l'enfance, nous ne synthétisons presque plus de lactase, l'enzyme nécessaire à la transformation du lactose.
 
Tous les équilibres d'antan se sont brisés en quelque 10.000 ans... 
 
Ici, on profite d'un dimanche, sous la neige (!) pour approfondir l'aspect pratique, découvrir des recettes pratiques pour tous les jours. Hier, fabrication de ghee (du beurre clarifié: pour faire court, du beurre sans lactose ni protéine de lait! selon cette recette), au programme du jour, tentative de purée d'amande maison, ...
Je pioche aussi mon inspiration dans l'alimentation "vivante" qui utilise beaucoup de graines, notamment du lin, top pour faire des pains paléo, hier soir, on a testé cette recette, résultat au petit déj ce matin top! (sauf qu'on ne refera pas la recette avant d'avoir investi dans un moulin à café électrique!!!)
P1060137.JPG

P1060138-copie-1.JPG

Repost 0
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 14:34

Pour ceux qui passent par là régulièrement, vous avez dû noter que nous sommes sans gluten ni laitages depuis plusieurs mois déjà. Nous avons déjà ressenti suffisamment de positif depuis cette transition pour maintenir le cap (à 90, 95% je dirais, pour être honnête). Plus d'eczéma pour Eliott, moins de toux, et pour nous, adultes, plus de migraines/maux de tête, plus de mal de dos, moins de fatigue...

Mais, là, c'est comme si nous avions atteint un pallier. Eliott a passé un hiver très difficile, près de 2 mois quasi non stop malade (bronchite, rechute de bronchite, otite, pics de fièvre, gastro de plus de 15 jours, et là, il a encore des maux de ventre, ...), a du mal à récupérer, a toujours ses points de vaccins sensibles.... et toujours aucun médecin qui ne se penche concrêtement sur la question.

On a donc décidé d'accentuer notre virage alimentaireet nous tentons l'expérience paléo, à fond! Donc, on supprime les céréales, les légumineuses et le sucre (!!!) de notre alimentation... En transition depuis dimanche, j'ai déjà l'impression qu'on m'a enlevé un énorme poids de fatigue!! Juste l'impression de sentir le manque de sucre... mais comme on mange de tout le reste* quand on le veut, le manque se compense sans trop de peine!!

Bon, nous avions déjà une alimentation choisie "hors des sentiers battus", la transition se fera donc sans trop de mal... On part sans doute pour 2 mois de test... à prolonger si les effets sont évidents bien sûr! (je n'ai presque pas de doute sur la suite -grâce à Sand, que je remercie mille fois pour son partage d'expérience!!!-)

J'ai commencé cet article à j+2, je le termine à j+3... Toujours cette sensation d'énergie, qui monte. Un sommeil plus profond aussi, clairement.

Donc je fête ça avec vous avec ma première recette paléo... J'ai testé comme première recette sans trop y croire lundi, le pain du petit dej paleo-breakfast-bread-cut-DSC_5507.jpgd'Elana Pantry: de la purée d'amande et 2 oeufs??? Et bien c'est délicieux: une sorte de pain de mie brioché :-) Ce soir, nous avions un rendez-vous à 18h, donc, organisation à l'arrach d'un pique nique, j'ai tenté une version salée... Nous avons donc mangé nos sandwich paléo... pas une trace de céréales en vue :-) 

Pour votre Pain Paléo express, il vous faut:

- 125 g de purée d'amande (à battre quelques secondes avec le fouet pour l'aérer)

- une cuillère à soupe d'huile d'olive

- une cuillère à soupe de graines de sésame

- une pincée de sel aux herbe, poivre

- 1/4 de cuillère à café de bicarbonate

- 2 oeufs.

Bien battre l'ensemble au fouet.

Cuisson dans un moule à cake 15 minutes à 160° -> laisser refroidir, découper en 3 ou 4, puis en deux pour avoir vos pains à sandwich (recette pour 2 parts adultes)

PS: la photo n'est pas de moi, mais en version plus "blanche" c'est très ressemblant!

 

 

** MAIS que reste-t-il???? Ben la viande (et le poisson, les oeufs), les légumes, les fruits, les oléagineux, les graines, les baies, ... le tout , à volonté (en gros hein, forcément, faut pas manger un kilo de viande par jour pour une carotte, la base de tout c'est sensé être la viande ET les légumes) Avec 2 ingrédients magiques, j'ai nommé l'amande et la noix de coco, qui sont à la base de recettes très ressemblantes de nos précédantes versions "sans gluten", idéales pour les encas!!!

Repost 0
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 21:19

J'aurais pu reprendre le même titre que l'autre jour, mais à force, ce n'est plus drôle... Gastro, simple, certes, mais 8 jours, pfff, c'est long pour tout le monde!

Eliott, qui commence à trouver le temps long, à s'ennuyer un peu, à tourner en rond, a aussi pris le temps de bien s'occuper cette longue semaine à la maison, avec maman, ...coloriage.jpg

papa architecte, ... cabane-playmo.jpg

Il s'est aussi occupé tout seul (En l'occurence ici, il a eu tout seul l'idée d'aller chercher le modèle -le rond de serviette- pour écrire! J'adore!)trace-ecrite.jpg

Et maman, ben elle crayonne aussi, plans.jpg

...faut dire qu'on va devoir optimiser notre espace! ... Et oui, à plus de 30 ans et un enfant, certains partent en campagne pour de l'espace, nous, on a décidé de rejoindre le coeur de la ville , et cette fois, en étant vraiment chez nous!

Repost 0
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 09:43

Microbes, virus et autres réjouissances... Bienvenue dans notre univers! Et oui, notre loulou de 3 ans a décidé de parfaire son immunité cet hiver, tous les virus viennent donc à tour de rôle l'enquiquiner un peu... En décembre, nous avons eu bronchite, otite, doublées de 2 bonnes rechutes. Janvier, bienvenue à la gastro... Ou comment me retrouver en pyj' à 9h45 un mardi matin au lieu d'être au boulot! Bon, du coup, c'est bien embêtant tous ces ptits virus, surtout quand on n'a pas trop de solution de repli de mode de garde, et que notre loulou se sent mal à 20h la veille au soir... Mais j'ai de la chance cette année de bosser pour l'administration, qui a, saluons-le, un peu plus de souplesse à ce sujet que le monde du privé, et pour qui surtout il ne faut pas avoir deux ans d'ancienneté de contrat pour avoir droit aux jours "enfants malades"!!

Donc, c'est parti pour la journée cocooning (même si, du moment qu'il n'a pas de fièvre, l'aspect "tranquillou" est rapidement oublié!), au programme: lectures, petits jeux de construction et de société (Eliott a voulu essayer le jungle speed -il nous a vu y jouer samedi soir-, je lui ai trié les cartes, il a pas mal de réflexe quand même, et puis ça le fait bosser sur l'aspect "accepter de perdre" )... Have fun!Sans titre 1-copie-1Sans titre 2

 Je crois pas que la tour soit plus grande que moi... Mais si Eliott, regarde, je te prends en photo... Mouais, pas convaincu je crois!

 

PS: je n'y résiste pas, mais vous voyez ce magnifique pantalon velour noir??? Home made !!

Repost 0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 23:11

Le titre est à rallonge, mais il fallait bien ça!! Comment vous dire, les viennoiseries et moi, nous avons longtemps été fâchées, eu égard aux nombreuses tentatives de brioches ratées (qui finissaient en brique: je crois qu'au 4ème essai raté, j'avais fini par faire griller mes tranches de brioche pas cuites, et compactes pour les manger quand même!), bref!

Il faut donc que je me mette à la cuisine sans gluten ni laitage pour réussir la levée de pâte :-)

Il fallait bien ça pour me faire sortir de ma torpeur hivernale!

Je me suis inspirée de cette recette là, mais il m'a fallu la modifier pour la version sans laitage (et aussi la version "il ne me reste plus qu'un oeuf dans le frigo"). Ca vous tente? Alors il vous faut:

- 350g de farine sans gluten (Ici: 200 g de farine de riz, 100g de mix patisserie Schär, 50g de fécule de maïs)

- 5 g de gomme de guar

- 1 sachet de levure de boulanger sans gluten

- 100 g de sucre

- 1/2 cc de sel

- 175 ml de lait de soja tiédi

- 1 oeuf

- 1 yaourt soja

- 50 g de margarine végétale

- pépites de chocolat (noir)

Donc on met dans un saladier la farine, la gomme, la levure, le sucre et le sel (en faisant attention de séparer la levure du sel), on verse le lait tiédi et on commence à pétrir (alors là, c'est pareil, ici, ça s'est fait avec les moyens du bord: merci la bonne vieille spatule en bois!). On ajoute l'oeuf, on pétrit. Etape identique avec le yaourt, puis avec la margarine. Recouvrir le saladier d'un chiffon, laisser monter la pâte (1/2h, idéalement dans un endroit un peu chaud, merci le sèche serviette de la salle de bain!).

Après le repos, ajouter les pépites si vous en avez envie, repétrir puis repartir pour la cuisson (j'ai créé pour l'occas' un magnifique moule à "baguettes" temporaire grâce à des vagues d'aluminium tapissées de papier sulfu, j'ai aussi utilisé mes moules à muffins). La pâte colle: je l'ai transférée à l'aide d'une cuillère et d'une spatule. Laisser reposer à nouveau (idéalement 1h).

Puis cuisson, 15 à 20 min dans un four à 160°.

Ca sent bon, le ptit déj devrait être agréable demain matin :-)

pains-au-lait.jpg

Et voilou, c'est pas mal comme intro pour 2013, nan? Un peu tardivement d'ailleurs, je viens vous souhaiter une belle année, remplie de gourmandises, de sourires, d'ami(e)s, de rires et de tous ces détails minuscules qui parfois donnent à la vie de si belles couleurs, ouvrez grands vos yeux!

 

Repost 0
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 07:11

... jour du calendrier de l'Avent! Eliott est très impatient de notre départ demain chez sa mamie Clo!

j-2.jpgAujourd'hui sera donc la dernière ligne droite des préparatifs! Hier, avec Eliott nous avons cousu à 4 mains un sac de princesse (je n'ai pas pensé à prendre des photos! Ici, juste les finitions à la machine, sous l'oeil attentif de mon fils!), le pied du sapin est bien garni!

princesse.jpgJe crois qu'Eliott a hâte de distribué tous ses cadeaux... Et de recevoir les siens

Bonnes fêtes à tous!!

Repost 0
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 21:33

Rendez-vous avec Anna (et sa maman bien sûr!) à la médiathèque centrale pour le spectacle du mercredi... Quelle déception! Un vieux monsieur racontant une histoire sans queue ni tête, ne supportant pas que les enfants parlent ou remuent pendant son "spectacle" (sensé être adapté aux 3 ans), nous avons fini par quitter la salle (comme de nombreux parents avant nous) au moment où, dans son histoire, le conteur faisait intervenir un bébé chuchotant "je suis mort" à ses parents... Nous sommes sortis en même temps qu'un papa tentant de rassurer sa petite fille (plus grande que nos loulous), ...

Nous sommes finalement allés lire des histoires au coin jeunesse (en signalant au passage l'inadéquation totale de la programmation parce que, là quand même c'était l'hallu!) et avons profité d'un chouette moment de bricolage de Noël organisé pour les enfants... En images, avec les magnifiques photos d'Amandine:

lecture.jpg

collages.jpgUne parenthèse de calme finalement réussie pour Eliott qui traverse en ce moment des zones de turbulences parfois impressionnantes,... Mais oh, en sortant de la médiathèque, je tombe par hasard sur un livre de respirations... Zen... Allez zou, dans le sac, je sens que je vais en avoir besoin ces jours-ci, j'ai bien fait!

 

Repost 0
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 21:35

Aujourd'hui, c'était la fête de Noël de l'école d'Eliott. Cela fait bien 10 jours que nous en parlons et plusieurs jours qu'Eliott avait très bien repéré le 15 sur son calendrier de l'Avent.

Mais ce matin, justement au moment d'avancer le calendrier d'une case, je me suis aperçue que l'oreille d'Eliott avait coulé... il me dit ne pas y avoir mal, test rapide en appuyant légèrement, il a mal... Et voilou pour la première otite de notre loulou!

Je prépare quelques tambouillages homéo, passe en pharma, me fait confirmer que seul le médecin pourra poser le bon diagnostic, départ pour le médecin (sans rdv, un samedi, une chance, on n'a attendu que 20 minutes). Elle confirme donc l'otite, écoute les poumons, rajoute le diagnostic bronchite, ça ne lui plaît pas car "que" à droite (ça lui fait penser "pneumopathie"), et donc, 6 jours d'antibios... Je sais, c'est rien, mais n'empêche que quand je lis la liste des effets secondaires possibles, ça me laisse songeuse quand c'est pour moi, et pas tranquille quand c'est pour mon fils!

Nous n'avons pas retrouvé de médecin de pleine confiance depuis que nous sommes ici. La première homéopathe qu'on allait voir sur montpellier n'était jamais joignable (moyen pratique, surtout quand on a des enfants), l'énergéticienne juste à côté qu'on nous avait conseillé ne nous a pas convaincus, un homéo testé il y a quinze jours (oui, là on est sur une rechute, c'est pour ça que j'ai pas trop rechigné pour les antibios ) avait l'air pas trop mal, mais j'ai du mal avec le contact mielleux avec les enfants... Reste cette allopathe, dispo, qui s'y connaît comme moi en homéo (quand je lui ai demandé de me prescrire un peu d'homéo en complément quand même, j'ai constaté que nous avions les mêmes références!), mais...

J'ai de plus en plus de mal avec l'allopathie et ces réponses toutes faites, sans remise en question. Quand je vois les réactions aux vaccins d'Eliott dont aucun médecin n'a encore était capable de traiter le problème réellement, ça me rend chèvre... Mais j'ai du mal à distinguer entre charlatanisme et vraies sources intéressantes dans les médecines "douces"... Pour l'instant, j'ai quelques bases, mais je ne les sens pas toujours suffisantes:

- L'homéo: j'ai mon petit livre à la maison. Bien souvent, il ne me suffit plus, je recoupe plusieurs sources internet, me fiant à mon intuition pour le terrain d'Eliott... Avantage de l'homéo: on ne prend pas de grands risques!

- Les informations que j'ai trouvé sur le chlorure de magnésium me semblent relativement fondées: assez efficaces sur moi et mon homme. Eliott l'expérimente réellement depuis ce matin, il le boit sans souci (dans du jus, le top étant le raisin, qui est à la base bien sucré: ça passe tout seul: bien mieux que l'antibio qui est granuleux en plus de ne pas être bon!).

- Testée pour la première fois cette semaine pour moi: la propolis, en usage direct pour soulager ma bouche (quand je vous disais que j'avais craqué niveau gluten/laitage, je l'ai bien regretté!)... Efficacité au top!

- les probiotiques et les super-vitamines (comme la spiruline), mais là, on est clairement plus dans le préventif, ou dans l'accompagnement d'autres traitements!

...

Voilou, et vous, vous avez des astuces ou des connaissances en médecines douces, des références intéressantes?

En furetant cette après-midi, j'ai croisé le nom de Michel Dogna au biocoop, retour rapide sur internet entre gens très intéressés et d'autres criant au charlatant... Du coup, mon petit tour internet m'a conduit au nom de Raymond Dextreit, son travail a l'air intéressant, à voir.... Bref, si vous en avez d'autres en rayon, je suis preneuse!

 

Bon et sinon, avec tout ça, j'allais oublié, mais nous sommes quand même allés faire un petit tour à la fête, Eliott a joué à la pêche aux canards, a dansé avec son ballon, a fait tout plein de bricolages, s'est finalement laissé convaincre de rentrer en ramenant 2/3 gommettes à finir de coller à la maison... Une belle fête de Noël :-)

chaussette.jpg

Repost 0

Les Artambules

Biblio Shop

9782220053974Des envies d’idées lecture : maternage, parentalité, développement personnel, Montessori. Des idées de jeux pour les 0-6 ans. N’hésitez pas, cliquez ICI ! Vous finalisez votre commande sur Amazon en suivant nos liens ? Merci ! Vous avez soutenu l’association Montessori La Maison des Enfants ! Pensez à faire tourner le lien, merci 

Archives

Des îles & des ailes

P1020319Un ptit nouveau que nous rédigeons à 4 mains, un partage de nos lectures, films, musiques... Une boîte à idées dans laquelle vous êtes les bienvenues... et vos avis aussi bien sûr!

C'est par là!